Les enjeux énergétiques remettent Paris en lumière

EVESA qui a la responsabilité de l’éclairage public, de la signalisation lumineuse tricolore et des sites d’Illumination de la capitale répond à un enjeu majeur : réduire d’ici 2020 la consommation électrique de 30% dans le cadre du Plan Climat parisien, tout en préservant l’ambiance lumineuse de la « ville lumière ».

L’amélioration de l’efficacité énergétique, c’est un éclairage plus juste, des conditions de sécurité améliorées, des nuisances lumineuses réduites, et des innovations techniques au profit des parisiens.

L’éclairage public, des idées lumineuses au service des Parisiens
L’innovation, et notamment la généralisation de la LED, permet désormais de moduler l’éclairage et de l’adapter précisément aux besoins des usagers, tout en recherchant la meilleure performance énergétique.

 

EVESA s'expose sur le parvis de l'Hôtel de Ville

S'adapter ou remplacer les solutions d’éclairage par des alternatives plus efficaces : tel est le défi d'EVESA !

Afin de faire découvrir sa démarche, qui à travers le MPE, s'inscrit dans le cadre de Paris pour le Climat et la COP 21, aux côtés de la Ville de Paris, EVESA propose 3 comparatifs avant/après illustrant le bénéfice énergétique et lumineux :


o   L'éclairage piétonnier : un ancien luminaire en forme de boule, qui éclaire dans toutes les directions, vieille lampe consommatrice à la teinte blanc froid Versus un nouveau luminaire à LED, bien directif, très peu consommateur, à la teinte blanc chaud. 35 Watts contre 140 Watts consommés précédemment.

o   L'éclairage fonctionnel (aussi appelé routier ou urbain et qui est destiné à la chaussée, aux rues de la ville) : un ancien luminaire dit « gamelle ouverte », avec une lampe à sodium qui éclaire en teinte jaune, Versus un nouveau luminaire à LED, bien directif, très efficace, à la teinte blanc chaud. 11 Watts contre 77 Watts consommés précédemment.

o   Le caisson piétonnier comprenant une signalisation lumineuse : un ancien modèle consommateur, Versus un nouveau utilisant la technologie LED, moins énergivore et plus efficace.


Egalement, l'éclairage de style (reconnaissable à son design historique) fait aussi l'objet d'un rajeunissement. La structure est bien sûr conservée, et une vasque étanche et résistante y est ajoutée. Le système d'éclairage quand à lui se modernise grâce aux LED, permettant ainsi une consommation énergétique réduite tout en maintenant une atmosphère lumineuse chaleureuse de par la teinte blanc très chaud. Ce type d'éclairage est par exemple observable dans la rue de Rivoli.


EVESA est partenaire du Pavillon Circulaire

Petite construction singulière, le pavillon circulaire n’a en vérité rien de rond : son nom est l'illustration de son processus de fabrication, suivant les principes de l’économie circulaire.

Implanté sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris à l’occasion de la COP 21, ce pavillon est une expérimentation architecturale autour du réemploi de matériaux de construction. La façade est constituée de 180 portes en chêne provenant d’une opération de réhabilitation d’un immeuble de logements HBM du 19ème arrondissement. La laine de roche servant d'isolant intérieur a été déposée lors des travaux de la toiture d’un supermarché. Les éléments de la structure en bois sont les restes du chantier d’une maison de retraite. Les sols et les murs sont faits de panneaux d’exposition, tandis que le caillebotis de la terrasse extérieure provient de l’opération estivale Paris-Plage. En guise de mobilier, cinquante chaises en bois ont été collectées dans les déchetteries parisiennes, réparées et repeintes, et les suspensions lumineuses proviennent des stocks des éclairages publics dont EVESA a la gestion.

Durant les trois mois de son installation, ce Pavillon Circulaire accueillera un café, des spectacles des débats et des ateliers.
N'hésitez pas à consulter ici la programmation complète.